SXL01 : un traitement innovant pour les cancers de la prostate


SXL01 est la molécule de SeleXel la plus avancée dans le développement clinique. Cette molécule est un ARN interférent (siRNA) qui empêche  la synthèse du récepteur des androgènes, chef d’orchestre des cancers prostatiques. SXL01 est la seule molécule de cette classe développée pour traiter des cancers de la prostate. Après avoir montré son efficacité et son absence de toxicité dans de nombreuses études de laboratoire, les premiers essais cliniques de cette molécule innovante débuteront en 2016.

 

Mode d’action de SXL01 et indication thérapeutique

Cliquez pour agrandirContrairement aux traitements hormonaux conventionnels, qui visent à supprimer les hormones ou à bloquer leur liaison sur le récepteur des androgènes, SXL01 agit en empêchant la fabrication du récepteur des androgènes, que celui ci soit normal ou muté. SXL01 a en effet été sélectionné pour dégrader les ARN messagers codant pour toutes les formes du récepteur identifiées dans les tumeurs, mêmes aux stades les plus avancés.

Des études récentes montrent que les traitements hormonaux conventionnels, notamment les plus récemment développés, stimulent la production dans les cellules tumorales de variants du récepteur, dits AR-V7, ayant la même activité que le récepteur normal mais n’ayant plus besoin de la présence de testostérone pour être activé. La synthèse de ces formes AR-V7 est inhibée par SXL01.

Les études de laboratoire montrent que SXL01 inhibe la croissance de tous les types de cancers de la prostate : tumeurs dépendantes des androgènes, tumeurs résistantes à la castration, tumeurs exprimant le variant AR-V7.

En première intention, SXL01 est destiné à traiter les formes les plus agressives des cancers prostatiques notamment ceux ne répondant plus aux traitements hormonaux conventionnels, y compris les plus récents, la demande de nouvelles solutions thérapeutiques étant particulièrement forte pour ces cancers. Cependant, cette indication sera ensuite élargie aux cancers moins agressifs.

Etat de développement

Les études précliniques de SXL01 sont aujourd’hui terminées. Une demande d’autorisation d’essais cliniques sera déposée début 2016 à l’Agence de Santé et du Médicament. Les essais cliniques seront réalisé à l’Institut Claudius Regaud /Istitut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT), sous la direction du professeur Jean-Pierre Delord.